Test : The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom

Test : The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom

Hey les ami(e)s ! Soyez les bienvenus sur le mini-test de The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom ! C’est un peu plus d’un mois après sa sortie que je peux enfin vous le proposer. Alors non, je n’ai pas fini le jeu à 100% sinon je n’aurais jamais pu vous présenter cet article aujourd’hui, mais j’estime avoir assez jouer pour écrire ce dernier. Je ne vais pas vous le cacher plus longtemps, et même si ma hype sera au maximum, il y a quand même quelques défauts que je me devais de souligner dans les lignes qui suivent. Car, il est indéniable que le jeu reste l’un des Goty de l’année 2023, mais il se peut qu’il ne plaise pas à tout le monde.

Depuis « Breath of the Wild » , la saga The Legend of Zelda nous propose quelque chose d’inédit, une nouvelle façon de jouer et de découvrir ce lore juste exceptionnel ! Et ce « Tears of the Kingdom » en est sa suite directe. L’open world est gigantesque et propose toujours plus de choses à découvrir et à faire… Un contenu extrêmement généreux et un sentiment de liberté vraiment plaisant. Seulement voilà, quand vous aimez fouiner un peu partout, comme moi, vous risquez de perdre énormément de temps et de ne pas faire avancer de ce fait le scénario. D’autant plus que celui-ci, je l’ai trouvé vraiment intéressant et surtout poignant.

D’un point de vue gameplay, ce jeu est toujours très addictif avec de nouveaux excellents pouvoirs qu’il vous faudra apprendre à maîtriser pour venir à bout des nombreux monstres présents. Et comment dire ? Vous risquez de perdre beaucoup plus souvent que dans son prédécesseur. C’est assez frustrant au début, mais rien d’insurmontable, il faudra vous y faire et prendre le coup de main. Le problème c’est la configuration des nombreuses touches : On s’emmêle assez vite les pinceaux ! Le pouvoir de construction quant à lui est vraiment très intéressant mais devient presque indispensable et cela ne plaira pas forcément à tout le monde.

D’un point de vue Graphismes, bien que la Direction Artistique soit toujours aussi réussie, il faut admettre que la Switch crache un peu ses poumons. Techniquement, le monde ouvert étant vraiment très grand, il est difficile pour la console d’afficher des graphismes à la hauteur de l’oeuvre, bien que ce ne soit pas non plus catastrophique. Les lunes de sang, qui rafraîchiront la map de temps à autres, sont toujours de la partie. À noter également de gros ralentissements parfois en utilisant par exemple certains pouvoirs. Alors au final, même si il est techniquement en deçà, le titre s’avère être une véritable pépite qu’il sera difficile de détrôner ! Une mention spéciale pour l’OST magistrale… Croyez moi, avec sa durée de vie conséquente, vous en aurez pour votre argent.

 Un autre coup de cœur pour ce nouvel opus.

 

Hype : 100 %

 

One thought on “Test : The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.