Test : Disgaea 7

Test : Disgaea 7

Article en partenariat avec Plaion France , merci pour la confiance et l’intérêt qu’ils portent envers le blog !

– – – – – – – –

⚠️ ATTENTION : Ce test a été réalisé sur la version Nintendo Switch du jeu !

Salutations à vous… Mec ! Installez-vous confortablement pour lire ce nouveau mini test de Disgaea 7 : Vows of the Virtueless… Mec. Ce Tactical RPG que l’on ne présente plus, est sorti le 06 Octobre dernier pour notre plus grand plaisir. Personnellement, n’étant pas un joueur régulier de la licence, j’avais bien apprécié l’épisode précédent, même si il n’a pas fait l’unanimité auprès des fans… Je vous invite d’ailleurs à lire mon test du précédent opus, nommé Disgaea 6 Complete si ce n’est pas déjà fait. Il faut savoir que cette saga très réputée dans son genre, propose des soft pour le moins complets aussi bien en terme de contenu, que de possibilités dans le gameplay. À tel point que je m’y perds encore parfois. Je ne suis peut-être pas assez fin stratège, mais cela ne m’empêche pas d’apprécier grandement les titres de Nippon Ichi Software !! La question est : Qu’en est-il pour les fans, et autres novices en la matière ? Ce soft arrivera-t-il à les convaincre ? C’est ce que je vous propose de découvrir dans la suite de cet article.

Alors oui, j’aime bien la série des Disgaea et quand j’ai vu ce nouveau volet à la sauce Bushido, j’en ai tout de suite fait la demande auprès de Plaion. Je sais que le titre pourra en rebuter plusieurs d’entre vous… Il faut admettre qu’il s’agit là d’un jeu où l’on prend son temps pour réfléchir à la meilleur stratégie, le tout en tour par tour, ce qui ne plaira pas à bon nombre de joueurs. Mais quand on connait, comme dit plus haut, la densité d’un tel soft d’un point de vue contenu et possibilité de gameplay, on ne peut que se ruer dessus afin d’en découvrir les nouveautés. Croyez-moi ! D’ailleurs ici, les développeurs ont été attentifs aux critiques reçues vis-à-vis de Disgaea 6 et c’est une excellente nouvelle ! Je peux donc vous l’affirmer, de nombreux défauts ont été corrigés, sauf peut-être le problème de curseur et de caméra dû au passage à la 3D. On galère parfois à bien sélectionner la case que l’on veut mais cela reste anecdotique. Autrement, j’ai adoré la progression certes un peu lente à mon goût (étant novice) mais cohérente et qui peut atteindre des sommes faramineuses, la rejouabilité des missions afin de se perfectionner et quelques nouveautés, dont je ne dirai rien de plus pour ne pas vous spoiler.

Vous y ferez la rencontre de Fuji (le démon samurai) et de Pirilika (la riche entrepreneuse), dans une histoire très plaisante à découvrir toujours remplie d’humour, ce qui est propre à la saga. Entre Fuji qui à rejeté le bushido et qui recherche à s’enrichir par tous les moyens, et Pirilika qui voit toujours maladroitement le bon côté des gens, et voulant redonner ses lettres de noblesse au Bushido… Cela s’annonce donc très riche en rebondissement, mais aussi en passages drôlement inoubliables. Personnellement, j’ai adoré ! Tous les personnages sont ainsi : hauts en couleurs et possédant des caractéristiques singulières. Il faudra également souligner la qualité des doublages, aussi bien en Japonais qu’en Anglais, le superbe travail sur la traduction FR et l’OST. Au final, et même si Disgaea 7 demeure un jeu de niche, il saura plaire aux nombreux fans et autres adeptes de stratégie. Et pour les novices en la matière, il reste accessible bien que les multiples possibilités pourront les perdre par moments. Dommage cependant que le jeu soit techniquement limité sur Nintendo Switch !

 

Hype : 87,50 %

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :