Test : Potion Permit : Complete Edition

Test : Potion Permit : Complete Edition

Article en partenariat avec Maximum Entertainment, merci pour la confiance et l’intérêt qu’ils portent envers le blog !

– – – – – – – –

⚠️ ATTENTION : Ce test a été réalisé sur la version Nintendo Switch du jeu !

Salutations très chers patients ! Soyez les bienvenus sur le mini-test de Potion Permit ! Je me présente AnGeL, votre apothicaire remplaçant. Installez-vous confortablement, je m’apprête à vous exposer mon diagnostic concernant cette « Complete Edition » sortie le 31 Mai 2024. Pour information, je n’ai pas eu l’occasion de faire le soft original, bien qu’il me faisait de l’œil depuis un bon moment. Donc, quand j’ai vu cette version avec DLC (+30 décorations supplémentaires) j’ai sauté sur l’occasion pour vous en proposer le test !

Le jeu commence sur une belle cinématique en Pixel Art… Et pour en avoir fait, je trouve la colorisation plutôt simple, mais connaissant la complexité de cet art l’ensemble reste très agréable et efficace !! Par contre in-game ça envoie du lourd. Mis à part un bug récurrent sur la couleur de cheveux, les graphismes en 2D sont soignés et vraiment charmants. Dans Potion Permit, vous l’aurez compris, vous incarnez un(e) apothicaire qui arrive dans la ville de Moonbury. Cette dernière ne se montrera pas très accueillante, pour ne rien vous spoiler, et vous devrez faire vos preuves auprès de ses habitants. Pour cela, il vous faudra soigner ses malades, et entretenir vos relations avec les villageois. À vous la récolte d’ingrédients, la création de potions et tout ce qui s’en suit.

Son gameplay se divise en différentes phases, allant du jeu d’action pour la récolte, en passant par tout un tas de mini-jeux pour les diagnostics, la création de potions et j’en passe… Bref, un principe intéressant bien que redondant à la longue. Mais comme pour beaucoup de jeux au final, cet RPG reste selon moi, addictif, intelligent et accessible à tous ! Des qualités indéniables qui vous feront passer de bons moments sur le titre. Attention tout de même à ne pas vous laisser déborder ! Le jeu commence doucement, mais plus vous avancerez plus vous aurez à faire. Vous devrez donc gérer votre temps pour mieux vous en sortir.

Enfin, l’histoire se laisse suivre assez facilement, voir même avec un certain intérêt pour l’intrigue. Cependant, il me reste quelques points négatifs à évoquer avec vous. Le premier concerne un problème de visée. Effectivement avant d’asséner un coup à un adversaire ou à un obstacle, il sera nécessaire de bien vous placer. Et, il s’avère que ce ne soit pas toujours facile, même si le jeu reste assez clément sur ce point. Ensuite concernant la map, je l’ai trouvé un peu trop labyrinthique à mon goût à certains endroits. Bref, deux points qui n’entacheront pas tant que ça votre aventure, rassurez-vous ! Au final, le soft m’a un peu fait pensé à un certain Atelier Ryza en 2D. Une belle surprise pour tous les amoureux du genre !!

 

 

Hype : 75 %