Chroniques Oblivion : PSX

Chroniques Oblivion : PSX

Hey, très chers amis ! Cela faisait un bail que je n’avais pas écrit de Chroniques Oblivion ! Pour rappel ces dernières sont consacrées, en temps normal, à des séries de jeux tombées dans l’oubli. Aujourd’hui, article un peu spécial, puisque cette chronique ne présentera pas un jeu mais une console. Souvenirs d’une époque que j’affectionnais tout particulièrement, puisque c’est de là que me vient ma passion pour le JV. Vous le savez déjà, nous allons parler de la première PlayStation, nom de code PSX !

– – – – – – – –

Noël 1997, alors que je m’attendais à ouvrir mon cadeau, je pensais à tout sauf à ce que je voulais vraiment : La PlayStation, première du nom. Effectivement, vu le prix de la console à l’époque, il m’était impensable d’imaginer ce qui allait suivre… Mes parents avaient regroupé les cadeaux de mes frères et le mien en un seul pour pouvoir nous acheter la-dite console !! Le pire c’est que mes grand-parents, de mèche, nous ont offert par la même occasion Rayman et un certain Final Fantasy VII. La suite, vous la connaissez…

Cette console était, pour moi et pas que, une véritable révolution ! Je sais pas si les plus jeunes d’entre vous peuvent s’imaginer, mais passer de la 2D à la 3D c’était un truc incroyable !! D’autant plus que je n’étais pas encore fan de jeux vidéo à cause de la difficulté des vieux softs. Et ce n’est pas tout… Dans mes souvenirs, il fallait soit recommencer à zéro, soit noter des codes de niveaux pour reprendre là où l’on s’était arrêté. Bref, ça a pas mal évolué depuis, notamment à l’époque de la PSX ! Et pour illustrer cette idée d’évolution, je vous ai préparé pour la suite de cet article, une petite liste d’accessoires que l’on pouvait trouver pour ce faciliter la vie. Vous allez vous apercevoir à quel point c’est drôle, vu qu’aujourd’hui avec l’avancée technologique ces objets sont totalement dépassés.

  • La Memory Card :

Cet accessoire indispensable permettait de sauvegarder sa partie tout simplement. De nos jours, nos sauvegardes sont soit directement sur le disque dur de la console, soit sur le Cloud. Voir la photo [1]

 

  • Le Multi Tap :

Vous comptiez jouer à un jeu multi ? À l’époque pas d’internet encore, les jeux étaient fini à 100% avant la mise en vente, pas de MàJ ou de DLC… Du coup, pour jouer à plusieurs (plus de 2 joueurs), il fallait acheter ce Multi Tap pour brancher 4 manettes ! C’était assez folklorique, l’écran était pas bien grand et surtout divisé (splité) en 4… Sans comptez que l’on pouvez scruter et tricher en regardant l’écran de l’adversaire. Bref j’en garde de bons souvenirs. ^^ Voir la photo [2]

 

  • Le Périphérique de Vibration :

Dans mes plus anciens souvenirs de la PSX, sur la toute première version de la manette, avant la DualShock, il n’y avait pas de vibrations. Du coup, on avait trouvé avec mes frères un accessoire qui se branchait de la console et se scratchait au poignet. Ce dernier émettait des vibrations au niveau du poignet donc, rien de très convainquant quand on le compare aux fonctionnalités de la DualSense aujourd’hui.

 

  • Le Disque de Démos :

Ah, le bon vieux disque de démos que l’on trouvait dans les magazines de jeux vidéo !! Que de souvenirs… À l’époque, je voulais absolument un abonnement au PlayStation Mag. À chaque mois, ils offraient ce fameux CD pour tester les dernières nouveautés. De nos jours les démonstrations se téléchargent directement sur la console.

 

  • L’Action Replay et les Magazines de Cheat Codes :

De nos jours il n’existe plus vraiment de jeux à cheat codes. Je me souviens, pour GTA par exemple, que ces codes permettait de débloquer toutes sortes de choses.

Ces derniers sont remplacés aujourd’hui par des DLC payants. Et pourtant ils ne sont pas totalement similaires. À l’époque ces codes nous donnait l’impression de faire bien plus que ce que le titre proposait. Ainsi on pouvait jouer avec de grosses têtes, changer d’apparence, faire apparaitre un jetpack, obtenir un maximum d’armes et de munitions. Bref, on pouvait quasiment tout faire si le jeu le permettait ! Je me souviens encore du code pour faire exploser Lara Croft, le truc totalement inutile et pourtant… xD

Et pour obtenir les fameux codes il y avait deux solutions : La carte Action Replay qui se branchait sur la console ou le magazine spécialisé. Voir la photo [3]

– – – – – – – –

Voilà qui conclu cette chronique consacrée à la PSX. J’espère que cet article vous aura plu, n’hésitez pas à me le faire savoir, ça me fait toujours plaisir de lire vos commentaires. On se retrouve très vite pour un nouveau mini-test, en ce moment je suis sur SandLand ! La bise 😉