Test : Eiyuden Chronicle Rising

Test : Eiyuden Chronicle Rising

⚠️ ATTENTION : Ce test a été réalisé sur la version Nintendo Switch du jeu !

Yo très chers lecteurs ! Vous connaissez ma passion pour les Action-RPG, et cela faisait un p’tit temps que je n’en avais pas fait… Voici donc le mini test de Eiyuden Chronicle Rising, sorti en dématérialisé le 10 Mai 2022, sur tous les supports actuels.

Dans cet opus vous aurez la possibilité de développer un village minier en y réussissant de nombreuses missions. Vous y incarnerez principalement CJ, une chasseuse de trésors, ainsi que d’autres de ses compagnons. Malheureusement, je me devais de commencer par cela, il se trouve que les nombreuses quêtes « FedEx« , qui sont pour la plupart obligatoires au bon déroulement du jeu, vous feront très certainement perdre patience. D’autant plus que le titre, aussi bien en terme de scénario que de gameplay, met du temps à démarrer et à se mettre en place. Armez-vous donc d’un peu de patience car il se trouve que le titre, certes classique mais efficace, reste une bonne trouvaille.

Ce qui m’a plu au premier abord, ce sont ses jolis graphismes chatoyants. Le pixel art en 2.5D est maîtrisé et surtout très plaisant. En parcourant les différents lieux, vous ferez la rencontre de personnages plus charismatiques les uns des autres, aux chara-designs recherchés, mélangeant parfois l’humain à l’animal. Le gameplay quand à lui est tout aussi classique mais à le mérite de s’étoffer un peu à l’arrivée de nouveaux camarades. J’ai apprécié les combats de boss pour leur challenge, pas forcément très difficiles mais plus rythmés que les affrontements lambdas. L’OST quant à elle est sympathique, mais tournant parfois en boucle, elle en devient vite entêtante. Eiyuden Chronicle Rising devient donc un bon petit jeu au bout de plusieurs heures, mais uniquement si vous avez un peu de patience pour y arriver… Sachez qu’il est disponible à petit prix, pour moins de 20€ !

 

 

Hype : 62,50 %

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :