Test : Kena : Brigde of Spirits

Test : Kena : Brigde of Spirits

⚠️ ATTENTION : Ce test a été réalisé sur la version PlayStation 5 du jeu !

Salutations très chers amis lecteurs ! Avant toutes choses, je voulais m’excuser du temps passé sans nouveaux articles sur le blog. J’étais entrain de tester « Les Gardiens de la Galaxie » quand j’ai reçu un nouveau jeu qui m’a fait tout lâcher, tellement j’ai apprécié son ambiance très zen et son univers enchanteur. C’est d’ailleurs sur ce titre que je vais écrire maintenant, dans ce nouveau mini-test. Je parles bien évidemment de Kena : Bridge of Spirits, sorti en boîte le 19 Novembre dernier, un jeu indépendant qui à tout d’un grand AAA !

Cela faisait un petit moment que le soft me faisait de l’œil, mais mon esprit de collectionneur le voulait absolument en boîte. Et par où commencer ? Dès les premiers instants, Kena vous emporte avec elle dans un univers très poétique, calme, beau et intriguant à la fois. Malgré une narration minimaliste mais très plaisante, qui permet de préserver les mystères autour de l’histoire, le jeu arrive à vous absorber totalement. J’ai parfois eu du mal à décrocher tellement l’envoûtement était costaud ! Avec ses mécaniques de gameplay à la fois simples et ultra efficaces, Kena devra venir en aide aux esprits de ce qui fût un ancien village rongé par la corruption.

D’un point de vue graphique, c’est extrêmement beau ! Tout y est maîtrisé (ou presque). Que ce soit la sublime Direction Artistique, les effets lumineux, les panoramas vraiment dépaysants, ou encore l’ingénieux level-design. Un véritable régale pour les yeux et les oreilles !! Car l’OST, elle aussi, vous fera voyager. Sur votre chemin se dresseront de nombreux ennemis et énigmes, qu’il vous faudra battre ou résoudre, en utilisant l’ensemble des mécaniques de gameplay. Celles-ci, bien que classiques, s’étofferont au fur et à mesure que vous avancerez. Vous y ferez de belles rencontres, aidé par de petites créatures appelées « Rot« .

Le seul souci avec Kena : Bridge of Spirits, et j’ai mis du temps à trouver ce défaut, c’est qu’il ne parlera pas à tout le monde. Certains très hermétiques, pourront passer à côté, le trouvant peut-être trop banal et ordinaire, dans le sens où il ne révolutionne pas le genre. Et quel dommage de ne pas profiter d’un tel charme ! D’un point de vue durée de vie, c’est plus que raisonnable, si vous ne rushez pas et cherchez à le finir à 100%, car de nombreuses caches et autres mystères vous y attendent. Seuls quelques petits bugs subsistent (collisions, etc.), autrement et malgré ces petits éléments presque imperceptibles, le soft mérite vraiment son succès.

 

Un coup de cœur évident pour ce jeu enchanteur, plein de douceur.

 

 

 

Hype : 87,50 %

 

Et pour conclure, si vous n’êtes toujours pas convaincu, je vous propose de regarder le test en vidéo de l’ami Benjam1 :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :