Test : Guilty Gear : Strive

Test : Guilty Gear : Strive

⚠️ ATTENTION : Ce test a été réalisé sur la version PlayStation 5 du jeu !

Hello amis gamers ! Prêts pour le test de Guilty Gear : Strive ? Alors, ne tardons pas plus longtemps… Let’s Rock !! Sorti le 11 Juin 2021, ce jeu de combat, signé Arc System Works, papas de Dragon Ball FighterZ ou encore Granblue Fantasy : Versus, est pour moi une référence en matière de combats 2D et ce depuis le tout premier volet. Donc, si vous ne connaissez pas cette saga, il va falloir vous accrocher pour ce qui est du scénario. Bien que le jeu propose un glossaire, je vous invite à regarder le résumé d’Achorawl en cliquant ici.

Après un long moment d’attente pour que le soft communique avec les serveurs, nous voici enfin sur le jeu, et comment dire, le menu principal est assez déroutant je trouve. Mais ne nous arrêtons pas à cela et lançons-nous directement sur le didacticiel. Il n’y à pas à dire, les graphismes en cell-shading sont somptueux ! Je suis toujours aussi fan du chara-design, et l’aspect 2D/3D durant les affrontements est vraiment une réussite. Attaquons-nous maintenant au plus important : le gameplay. Ce dernier est tout simplement ultra complet et jouissif. Avec son casting varié, il y en aura pour tous les goûts. Allant des personnages accessibles comme Sol ou Ky, en passant par le chopper (Potemkin) ou le plus loufoque (Faust), le titre offre vraiment beaucoup de variété. Soulignons l’arrivé de deux nouveaux combattants, toujours très stylés, nommés Giovanna et Nagoriyuki. Avec un total de 15 personnages de bases, il vous faudra débourser une trentaine d’euros supplémentaires pour le season pass 1, qui ajoutera entre autres 5 nouveaux protagonnistes

Revenons sur le gameplay que je trouve excellent, bien que parfois très punitif. Les attaques font mal et du coup, les combats durent vraiment pas longtemps. De plus j’ai noté quelques inégalités entre les combattants. Je ne suis pas un as des jeux compétitifs, mais je dois admettre que May est un adversaire complètement pété ! J’espère que cela sera corrigé dans une future mise à jour. Parlons un peu de la bande-son très rock qui accompagne parfaitement l’ambiance du soft, avant de nous pencher sur le contenu du jeu que je trouve un peu trop léger. J’ai tout de même bien aimé le mode mission pour mieux apprivoiser le gameplay, même si certains objectifs ne sont pas très bien expliqués. Le dernier point que je me dois d’aborder, concerne la partie en ligne. Les affrontements fonctionnent très bien grâce au Rollback Netcode, mais je trouve personnellement les lobbies peu pratiques, et esthétiquement pas convaincants. Au final, ce Guilty Gear est un bon jeu de combat en soit, et ce malgré ses défauts, mais il offre un peu moins de contenu, ce que je trouve dommage.

 

 

Hype : 75 %

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :