Test : One Piece : World Seeker

Test : One Piece : World Seeker

 

Yo très chers ami(e)s pirates ! Aujourd’hui, et parce que cela faisait longtemps que je voulais le faire, je vous propose le test de One Piece : World Seeker, sorti le 15 Mars 2019. Étant fan de ce manga, plus sur papier qu’en animé, je ne pouvais pas passer à côté d’une aventure de Luffy dans un monde ouvert. Alors, si vous aussi vous rêvez de faire partie de l’équipage du chapeau de paille, montez à bord et venez découvrir ce que vaut vraiment le titre de Ganbarion et Bandai Namco.

Avant toutes choses, il faut avouer que l’idée même de prendre les commandes de notre pirate préféré, à travers un open-world, paraît prometteuse. D’autant plus que le jeu joui d’une prise en main instantanée grâce à son gameplay intuitif, et d’une vaste map, certes un peu vide, mais agréable à parcourir. Diriger Luffy s’avère être grisant, surtout que le sentiment de puissance est bel-et-bien présent. Après vous être enfui d’une prison volante sous le commandement d’Isaac, vous atterrissez sur l’île prison occupée par la marine et faites connaissance avec Jeanne… Une jeune femme ayant besoin de votre aide.

L’histoire touchante de cette dernière vous fera parcourir l’ensemble de l’île, à travers des missions peu passionnantes, qui se résument à se rendre à un coin de la map, à tabasser des marines ou des pirates, puis à revenir afin de mettre fin à la quête. Et ce, tout au long du soft, ce qui vient gâcher à coup sûr l’ensemble de l’expérience de jeu. Heureusement, des points de téléportation seront disponibles pour aller plus vite, mais n’encourageront pas le joueur à découvrir les différents lieux. Heureusement le fan-service omniprésent fera intervenir des figures connues du manga et viendront égayer un peu votre aventure. Chaque affrontement vous fera gagner des points à dépenser dans un arbre de compétences pour le moins complet, qui vous fera devenir de plus en plus puissant ! Seul véritable attrait du jeu.

Pour finir, malgré les phases d’infiltration anecdotiques et le système de lock mal pensé, One piece : World Seeker reste un jeu plaisant, à réserver aux fans, qui aurait mérité tellement plus ! Plus de variétés de missions, plus d’ambition, plus de points d’intérêts et autres secrets à découvrir… Je trouve ça personnellement bien dommage. Surtout que le titre possède une durée de vie plutôt convenable.

 

 

 

Hype : 50 %

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :