Test : Nexomon : Extinction

Test : Nexomon : Extinction

 

⚠️ ATTENTION : Ce test a été réalisé sur la version Nintendo Switch du jeu, et prend en compte les dernières MAJ !

 

Hello très chers ami(e)s dresseurs ! Non, aujourd’hui nous ne parlerons pas de “Sasha et ses amis”, mais bel-et-bien d’un Pokémon-Like fraîchement débarqué, le 28 Août dernier, j’ai nommé Nexomon : Extinction ! Alors certes, la comparaison avec le champion en titre Pokémon est inévitable, ce qui me chagrine un peu, mais le titre garde tout de même quelques excellentes surprises en réserve.

Pour commencer, ce qui m’a beaucoup plu dès les premières minutes de jeu, c’est son scénario assez surprenant, plein de rebondissements, avec son écriture plus adulte et son humour omniprésent. Bon, il est vrai que la 2D soignée est aussi très appréciable, notamment avec son joli bestiaire, vraiment varié, d’environ 400 créatures à collectionner. D’un point de vue gameplay, toujours très similaire à ce que fait Pokémon, le soft arrive quand même à proposer quelques améliorations notables. Comme par exemple pour la liberté quasi-instantanée de parcourir la map, ou la capture de Nexomon. Il vous faudra, pour cela, appuyer dans l’ordre sur les touches affichées à l’écran afin réussir votre lancé. Ce que je trouve particulièrement novateur !

Ces subtilités de gameplay sont les bienvenues, tout comme les nombreuses MAJ régulières qui améliorent et peaufinent toujours un peu plus titre de PQube et VEWO Interactive. J’ai tout de même noté quelques fautes de frappes de temps à autres. Malheureusement, le jeu copie les points faibles de sa catégorie, comme les quêtes annexes redondantes qui vous feront faire de multiples allers-retours… Je regrette donc personnellement le fait que ce Nexomon n’arrive pas à se détacher plus que ça de la concurrence. L’absence d’un mode multijoueurs est également à déplorer. Autrement, et vu son petit prix et sa durée de vie colossale, je ne peux que vous conseiller ce titre, fort plaisant je dois l’admettre.

 

 

Hype : 87,50 %

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :