Test : Darksiders Genesis

 

Yo les ami(e)s ! On se retrouve sans plus tarder pour le test de Darksiders Genesis ! Le spin-off sorti tout droit des studios Airship Syndicate et THQ Nordic, le 14 Février 2020. Vous l’aurez compris, ce titre n’est pas la suite de Darksiders III mais plutôt un épisode préquel, mettant en scène Discorde et Guerre. Alors, si vous avez fait tous les jeux de la licence, vous connaissez déjà Guerre, le héros du premier épisode. En revanche, ce nouvel opus signe l’arrivée du quatrième et dernier cavalier de l’apocalypse, j’ai nommé Discorde (ou Strife en Anglais).

Avec ses allures de Hack’n slash, le soft offre une approche différente des précédents volets tout en gardant savamment l’essence même de la saga. Effectivement, avec sa vue de haut très éloignée et son gameplay proche d’un Diablo, le titre pourra déstabiliser les fans de cette série… Mais il serait dommage que ces derniers passent à côté de cet opus, d’autant plus que le titre s’avère être de bonne facture. Il arrive même à garder l’esprit des anciens épisodes, de par ses phases d’énigmes et de plate-formes.

Tout d’abord d’un point de vue graphique, Genesis garde son côté très comics et coloré, toujours signé Joe Madureira. Son gameplay riche et plaisant, mais surtout nerveux en ravira plus d’un. N’oublions pas qu’il s’agit là d’un Action RPG, et qui dit RPG, dit évolution de vos personnages. Et là encore, le soft ne fait pas les choses à moitié ! Au fil de l’histoire et de vos nombreux affrontements, Discorde et Guerre gagneront en puissance. Nouvelles compétences, nouvelles armes et autres combos seront au rendez-vous. Ce Darksiders propose également des phases de plate-formes et de nombreuses énigmes à l’instar de ses prédécesseurs. Sachez que le jeu propose un mode coop. en ligne ou hors ligne (en écran splitté) et que les différentes énigmes s’adapteront aux nombres de joueurs.

Sachez également que les deux protagonistes possèdent des gameplay totalement différents. Guerre, plutôt bourrin, attaquera au corps-à-corps, tandis que Discorde privilégiera les combats à distance. L’action, accompagnée d’une jolie OST, manquera parfois de lisibilité dû à une caméra fixe et aux éléments apparaissant au premier plan. De plus, j’ai pu remarqué des nombreuses collisions hasardeuses des personnages, ce qui peut s’avérer étrange mais ne gêne en rien le plaisir de jeu. Pour en finir avec ces quelques mauvais points, je tenais aussi à souligner un autre élément qui personnellement m’a dérangé : La map que j’ai trouvé peu pratique.

Au final, ce Darksiders Genesis est une bonne surprise, notamment si vous songez y jouer à deux. Sa durée de vie est plus que raisonnable, surtout qu’il vous faudra refaire les 17 niveaux plusieurs fois si vous souhaitez le compléter à 100%.

 

 

Note : 75 %

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.