Chroniques Oblivion : Tenchu

 

Hello amis gamers ! Today, je vous propose le second numéro de la Chronique Oblivion. Articles qui vous présentent des jeux tombés dans l’oubli, et/ou que l’on aimerait revoir un jour sur next-gen. Pour rappel, la première chronique concernait Bloody Roar, un jeu de combat d’exception, mais aujourd’hui changement de décors ! Nous partons pour le Japon féodal, au pays des ninjas sur un jeu d’infiltration. Je parle bien évidemment de la série des Tenchu*, sortie initialement sur la première PlayStation en Septembre 1998.

* Certains titres de la licence n’étant pas disponibles dans nos pays, je ne pourrai donc pas m’attarder dessus, ne les ayant pas fait.

Tout commence donc en 98, avec Tenchu : Stealth Assassins, des studios Activision et Acquire. Prenez les commandes au choix de Rikimaru ou d’Ayame, deux ninjas servant le Seigneur Godha, un homme de paix, à une époque où les guerres incessantes opposaient des seigneurs avides de pouvoir. Comme dit précédemment, il s’agit là d’un jeu d’infiltration. Il vous faudra donc vous faufiler en restant le plus discret possible, à l’aide de divers objets (Fumigène, Grappin, Kunaï, etc…) équipés au préalable, pour accomplir vos missions. Ce qui était fort plaisant dans ces jeux c’était justement leur gameplay : Être une ombre, passer derrière l’ennemi sans qu’il ne vous voit et l’achever en silence. Alors certes, la maniabilité était un peu rigide et la caméra parfois capricieuse mais je n’en garde en souvenir, forcément, que le plaisir de se sentir invulnérable dans la peau d’un ninja pour le moins stylé.

L’un des autres points forts du jeu reste l’ambiance particulièrement soignée, accompagnée de ses décors d’époque somptueux et de musiques aux sonorités nipponnes traditionnelles. Effectivement, l’OST signée Noriyuki Asakura, ainsi que les bruitages sanglants, accompagnaient parfaitement l’action. Bon, il est vrai que le tout a mal vieilli, surtout d’un point de vue graphique. Mais en 98 nous n’étions encore qu’à la première “révolution du jeu vidéo”, avec la naissance en 1997 de la cinquième génération de consoles.

 

S’en suivirent, une dizaine d’autres titres sur diverses consoles, dont voici la liste :

  • 1998 : Dimensional Ninja Action Movie : Tenchu (PlayStation), sorti uniquement au Japon.
  • 1999 : Tenchu : Shinobi Gaisen est une mise à jour de Stealth Assassins, sortie uniquement au Japon.
  • 2000 : Tenchu 2 : Birth of the Stealth Assassins (PlayStation), préquelle de Stealth Assassins.
  • 2003 : Tenchu : La Colère divine (PlayStation 2), suite de Stealth Assassins.
  • 2004 : Tenchu : Le Retour des ténèbres (Xbox), portage amélioré de Tenchu : La Colère divine sur la console de Microsoft.
  • 2005 : Tenchu : Fatal Shadows (PlayStation 2)
  • 2006 : Tenchu : Time of the Assassins (PSP)
  • 2006 : Tenchu : Dark Secret (Nintendo DS)
  • 2007 : Tenchu Z (Xbox 360)
  • 2008 : Tenchu : Shadow Assassins (Wii, PSP)

 

Alors, verrons-nous un jour le retour de cette saga qui en aura marqué plus d’un ? Sachez que nous ne sommes passé pas bien loin, et ce, il y a peu avec un jeu qui est même devenu le GOTY de l’année 2019, j’ai nommé Sekiro : Shadows Die Twice ! Effectivement, ce mélange entre Tenchu et Dark Souls a fait forte impression auprès des communautés de joueurs. Il se trouve qu’à l’époque Activision et From Software avaient l’idée secrète de ressusciter la licence Tenchu. Le projet s’est petit à petit transformé, et a évolué pour devenir cette nouvelle franchise qu’est Sekiro.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.