Test : Dragon Ball Z Kakarot

 

Hello très chers amis lecteurs ! Aujourd’hui, je vous propose un petit retour en enfance, à travers ce test très nostalgique de Dragon Ball Z Kakarot, sorti le 17 Janvier dernier. Effectivement, cet Action-RPG qui retrace toute l’histoire de DBZ (de Radditz, à Buu, en passant par Freezer et Cell) plaira très certainement à la “génération Club Dorothée” ainsi qu’aux fans du célèbre manga d’Akira Toriyama. Dans ce mini-test, nous verrons ce qu’a vraiment dans le ventre le nouveau titre de CyberConnect2 et Bandai Namco Entertainment. Que faut-il en attendre ? Je décortiquerai pas à pas le soft afin de savoir si c’est un bon jeu ou simplement du “fan service” sans saveurs.

Alors oui, le titre tape dans le fan service à gogo, mais selon moi, il le fait plutôt habilement. L’univers est fidèle et colle presque parfaitement à l’œuvre originale. On regrettera tout de même les nombreuses censures présentes tout du long. On appréciera plus particulièrement le fait de découvrir le monde de Dragon Ball, en mode semi-ouvert (découpé par zones), ce qui reste pour le moins inédit à ce jour. Un monde peuplé de multiples PNJ que vous reconnaitrez pour la plupart, d’ennemis en tout genres, de créatures comme des dinosaures et d’autres objets à collecter dont les fameuses boules de dragon. Sachez que plus vous avancerez dans l’aventure plus les ennemis se diversifieront.

Aux commandes principalement de Goku ou Gohan, mais également d’autres protagonistes du manga, vous devrez affronter les menaces qui pèsent sur la Terre, à travers des quêtes principales, tout en collectant à droite à gauche des orbes, permettant d’acheter de nouvelles attaques dans les arbres de compétences. Malheureusement, ces derniers laissent peu de liberté car il faudra avancer obligatoirement dans l’histoire pour pouvoir acheter les nouvelles compétences… Les quêtes annexes, elles, restent la plupart du temps anecdotiques, voir sans grands intérêts. Les combats, quant à eux sont assez réussis, nerveux et plaisants, malgré une caméra parfois capricieuse. La mise en scène très dynamique vient apporter un petit plus, on regrettera juste qu’il n’y ai pas de différentes approches entre les affrontements contre les multiples antagonistes. Ah ! J’ai failli oublié de vous parler de certaines priorités de coups, qui personnellement me frustrent un peu. Il n’est pas rare de voir un ennemi lancer une attaque et passer au travers de la votre, ce qui parfois à tendance à titiller ma patience. Mais attention, pour quelqu’un comme moi qui n’ai pas accroché avec les deux épisodes de DBXenoverse, je trouve le gameplay beaucoup plus abouti et satisfaisant !!

Le côté RPG, bien que pas assez poussé, reste tout de même fort intéressant, notamment dans le développement de votre communauté et des relations avec vos amis. D’un point de vue scénario, pas grand chose de neuf à l’horizon, normal lorsque l’on souhaite rester le plus fidèle possible, bien que certains personnages mystères viendront étoffer votre périple. Je n’en dit pas plus, pour ne pas vous spoiler. Et d’un point de vue audio, je soulignerai la présence de nombreuses musiques originales réorchestrées, ce qui est un réel plaisir pour les oreilles et jouera une fois de plus sur le côté nostalgique. Au final, Kakarot n’est pas un mauvais jeu, bien au contraire, mais il est trop souvent entaché de petits défauts, certes peu gênants pour la plupart, mais qui auraient du être corrigés avant sa sortie ! L’univers paraîtra plutôt vide, notamment dans les fonds marins, et ne plaira pas à tout le monde, je pense surtout aux joueurs ne connaissant pas Dragon Ball. Ce qui est bien dommage… Pour ne rien vous cacher, je suis assez fan de cette licence, et cet opus jouant avec notre nostalgie m’a particulièrement touché…

 

 

Note : 62,50 %

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.