Test : Devil May Cry 5

 

Il fait partie, vous le savez, des jeux qui ont marqué ma vie de gamer (voir l’article), je parle bien évidemment de Devil May Cry, et c’est pour cela que je trépigne d’impatience de vous présenter aujourd’hui le test du cinquième épisode, sorti le 08 Mars 2019. Je dis bien le cinquième, car je ne compte pas, dans la chronologie, le fameux DmC de Ninja Theory, qui selon moi reste un bon jeu, mais ce n’est pas ce débat qui nous importe pour l’instant.

Nous nous retrouvons donc à la suite des aventures du quatrième volet, aux commandes Dante et Nero mais également d’un nouveau venu, un personnage assez mystérieux, nommé V. Ces trois protagonistes possèdent leur propre gameplay, plus ou moins facile à prendre en main. Entre Nero qui utilise ses Devil Breakers (bras mécaniques aux différentes propriétés), V l’invocateur qui se bat à distance, et Dante qui utilise un arsenal impressionnant de diversité et de puissance… Vous l’aurez compris, le soft vous proposera donc une pléthore de commandes qu’il faudra apprendre à manier si vous souhaitez obtenir de bonnes Notes de Style ! Oui car le style est important dans DMC, il vous apportera une certaine gloire et flattera votre égo, puis accessoirement de la monnaie pour acheter des améliorations.

Petite nouveauté dans ce DMC, le champ de caméra fixe, à l’instar des Resident Evil, laisse place à une caméra libre qu’il est parfois difficile de replacer en plein combat. J’en arrive alors au premier point négatif sur lequel je voulais revenir, concernant le système de lock, qui reste perfectible à mon sens, m’empêchant parfois de mener à bien mes enchaînements. Graphiquement, cet épisode met la barre haute ! Je regrette tout de même que les décors monotones du Qliphoth soient beaucoup trop utilisés. Point de vue scénario, cela reste plutôt classique, bien que la narration soit plaisante, le dénouement final n’apporte pas de réelles grandes surprises. Pour finir, je dirais, et ce malgré sa musique toujours aussi endiablée, que ce Devil May Cry est un poil moins spectaculaire, vis-à-vis de ses ainés, dans la mise en scène.

Rassurez-vous, il reste tout de même un excellent Beat’em All, coup de cœur que je vous conseille fortement !!

 

Note : 75 %

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.